La modélisation numérique

La modélisation numérique consiste à simuler un phénomène réel au sein d’outils informatiques.  Ainsi, un modèle numérique hydrodynamique permet de simuler informatiquement les vagues, les courants et les niveaux d’eaux. Ces modèles peuvent simuler les conditions océanographiques à différentes échelles, comme par exemple à l’échelle de l’océan mondial, d’une mer, d’une façade littorale, du débouché d’un estuaire en mer…

Les partenaires de MAREA souhaitent développer des outils de modélisation à l’échelle locale des plages de la côte basque en complément des alertes officielles vagues-submersion délivrées par les Préfectures à l’échelle départementale. L’objectif est de pouvoir disposer de nouvelles connaissances pour déclencher une gestion de crise locale efficace et une prévention au plus proche des besoins du terrain, tout en optimisant le déploiement des moyens de protection.

Pour ce faire, Les partenaires de MAREA cherchent à développer des modèles hydrodynamiques à des échelles très fines, pouvant « zoomer » sur les plages (cf illustration ci-dessous), et reproduisant les états de mer extrêmes observés sur les plages basques pendant les tempêtes. Les mailles des modèles, soit les différentes échelles, vont de l’ordre de 100m en zone côtière à 1m sur la plage.

 

Illustration modélisation numérique

Ainsi, toutes les mesures océanographiques, hydrodynamiques et bathymétriques réalisées par les partenaires de MAREA, depuis le large des côtes jusqu’à la zone de déferlement des vagues, sont retranscrites au sein d’outils de modélisation numériques et statistiques à haute résolution.

A l’approche d’une tempête, les outils informatiques développés dans le cadre de MAREA devront être capables de prévoir à l’avance où et quand l’eau pourra passer au-dessus des ouvrages de protection au niveau des 7 zones pilotes de MAREA. Ils pourront également anticiper les déplacements de sédiments et le recul du trait de côte provoqués par les tempêtes. L’image ci-dessous donne un exemple de sortie de modèle hydrodynamique prévoyant les conditions de houle sur la Grande Plage de Biarritz :

 

Illustration modèle BOSZ RPT

 

Sortie du modèle numérique développé à ultra haute résolution sur la Grande Plage de Biarritz dans le cadre projet MAREA (rejeu d’une tempête de l’hiver 2017-2018)

 

Les résultats issus des modélisations hydrodynamiques seront ensuite intégrés dans des systèmes d’alerte transmettant des informations scientifiques et opérationnelles aux techniciens des collectivités. Ces nouveaux outils d’aide à la décision permettront ainsi aux gestionnaires de la côte basque de pouvoir disposer nouvelles connaissances fines pour prévoir très précisément les états de mer à l’échelle des plages, et ce en complément des alertes Préfectorales.

A plus long terme, ces données alimenteront la définition de politiques publiques en matière d’adaptation aux effets du changement climatique.